Le projet «GALISAGES» pose la question de «la perception que l’on a de soi», de «l’image que l’on se fait de soi» et de «la représentation que l’on souhaite en faire». Comment se perçoit-on...? Au travers du regard des autres? en écho aux images que la société nous inflige? injustement? chaleureusement? Comment se représente-t-on...? En accord avec nos désirs? avec compassion? avec honnêteté?Mon travail de plasticien tourne essentiellement autour du thème du portrait et du thème de l'Identité (qu'est-ce qu'un portrait, d'où vient-on, qu'est-ce qui fait que l'on est soi, comment se représente-t-on). Depuis de nombreuses années, je peints entre autres sur des galets. Leurs formes aléatoires, toujours différentes, me forcent à imaginer de nouveaux visages. Des portraits non prémédités apparaissent sur la surface des pierres. Je me laisse simplement guider par leurs couleurs, leurs textures, mes réflexions  et mon imaginaire. Ce travail est très instinctif et naïf. L'important est de laisser parler la créativité, sans retenue, sans préjugé, sans but. M'est venu assez naturellement le désir de proposer cette activité à d'autres. Comment d'autres réagiraient à cette pratique simple et ludique, et qui en même temps nous amène à réfléchir à soi. En tant qu'éducateur, cet atelier me permet également d'amener une prise de conscience aux participants. La création permet à chacun de s'exprimer en toute liberté et de réaliser que tout est possible. C'est un acte libérateur et déclencheur de prise de conscience et de prise de confiance en soi. Le projet a donc débuté avec les ateliers proposés lors du Parcours d'Artistes de Bruxelles "Visit" 2011 dans la Anna 4 Art Gallery. Depuis, les ateliers se sont multipliés (France, Belgique) auprès d'un public varié (écoles, galerie d'Art, salon d'Art, Parcours d'artistes).

"Permettre à chacun de s'exprimer à sa façon, à son rythme; inventer, s'imaginer, se réinventer, oser créer sans retenu, pour soi, et partager avec les autres."

Panier